Quelles sont les règles à respecter lors d’un convoi funéraire ?

Publié le : 21 octobre 20214 mins de lecture

Pour garantir le transport du décédé, de la famille et des bouquets durant la cérémonie, les spécialistes des services funèbres disposent d’une voiture typique qui est le corbillard. Le convoi funéraire doit suivre un itinéraire ordonné qu’il convient de programmer avec un conseiller funéraire. Un convoi funèbre est un cortège de véhicules escortant le cercueil de l’individu décédé. Mais quelles sont les règles à respecter lors de cette caravane ?

Le transport de corps avant mise en cercueil

L’endroit de décès définit s’il y a lieu d’exécuter un portage du corps. Cette démarche est dénommée le transport de corps avant mise en bière, et elle est accomplie par les pompes funèbres dans une voiture gratifiée d’un caisson refroidi. Sur le territoire français, la transportation de corps d’un défunt par un particulier n’est pas possible. Ce type de transport a lieu de l’hôpital vers la morgue, de la clinique vers une chambre funéraire, du domicile vers une chambre funéraire, de la voie publique ou de la maison de retraite vers une chambre funéraire. Le corps du décédé est obligatoirement placé dans une housse mortuaire. D’une manière générale, deux porteurs se chargent du portage du corps, et arrivé à destination, une toilette mortuaire et des soins de conservation sont opérés sur la demande de la famille.

Le transfert du défunt après mise en bière

Le portage après mise en bière s’accomplit après l’obturation du cercueil. Dans cette étape, le corbillard est indispensable pour la transportation de ce dernier et pour emmener le mort sur le lieu de cérémonie déterminé avec les proches. La crémation ou l’enterrement sont la dernière phase composant les funérailles. Certaines sociétés funéraires offrent une place assise dans la voiture funéraire ou déposent des véhicules pour la famille du décédé. En général, le convoi funéraire est effectué en voiture, mais dans certaines villes, le cortège peut être réalisé à pied lorsque, si le cimetière est près de l’église. Le corbillard transportant le cercueil, porte également le personnel et les autres articles funéraires. Ce genre d’auto fait l’objet de vérification régulière.

La réglementation sur le portage de corps

En réalité, le transport de corps est encadré par plusieurs règles. Si le décès a lieu dans un hôpital, le responsable de l’établissement remet l’autorisation du transfert de corps. Le médecin qui relate le décès peut refuser un transport sans cercueil si le corps du défunt est trop dégradé ou porteur d’une maladie épidémique. L’entreprise se chargeant du convoi funéraire transmet à la mairie le lieu de partance et l’endroit où le corps sera enterré.

Lors d’un convoi funéraire ou durant le transport d’un défunt, il existe donc plusieurs règles à respecter. Cela est nécessaire pour bien réaliser les funérailles.

Plan du site